CAT round 2 – OmegaT

Earlier this year I discovered OmegaT, an open-source tool for computer-aided translation. I had been working with Similis previously but considered it mediocre (for my requirements) and it wasn’t evolving. OmegaT is a complete set of tools in one package with regular additions and improvements as well as an active user group. It’s what Jost Zetzsche, one of the industry gurus, calls a TenT, a translation environment tool. Such a tool incorporates a number of functions, in particular:

  • a translation memory, allowing you to reuse what you have previously translated
  • a bilingual dictionary, allowing you to look up the definition of words
  • a glossary, allowing access to specific terminology
  • a spell checker
  • a module allowing machine translation
  • file filters for working with different file formats
  • methods for handling tags
  • interoperability with other tools

OmegaT also includes the following less-commonly-found functions:

  • a scripting engine, allowing you to write small programs for automation
  • multiple translations for any segment
  • adding notes for any segment

Before using this tool on real projects, in order to get off on the right foot,  I attended a one-day training session, which was well worth it. I was able to work efficiently almost immediately afterwards and found that I knew the answers to most of the questions asked on the user forum and therefore had a lot less problems. Training sessions are unfortunately not available in all countries; I am lucky in that the program development coordinator for OmegaT lives in Lyon where I attended the workshop.

OmegaT works closely with a number of other open-source tools that allow file format conversion, alignment, quality control, segmentation and more.

So OmegaT is my tool now but the field is rapidly changing (sigh), as are so many other things, so we have to stay on the ball and keep a lookout for new developments. In particular, usable machine translation seems to be getting better, so this may change the playing field for translators in the future.

Posted in Translation | Tagged , , , | Leave a comment

TAO – traduction assistée par ordinateur

De nos jours, presque aucun traducteur ne peut se passer d’utiliser un ordinateur et il est évidemment important que cette utilisation soit efficace. Parmi les multiples activités il y a l’analyse des documents électroniques, l’estimation du travail à faire, la génération des devis et des factures, la comptabilité, l’organisation des fichiers, la gestion de l’environnement de traduction, la recherche de textes déjà traduites, les sauvegardes et archivages, et la santé générale de l’ordinateur. Tout ça peut être considéré comme faisant partie de la TAO. Ce n’est pas seulement, comme je le pensais avant, de la traduction automatique – MT – même si cette technique existe et s’améliore. Quand j’ai réalisé ça – comme beaucoup d’autres, je n’ai pas été favorablement impressionné par la qualité de la traduction automatique – j’ai commencé à m’intéresser au sujet et à regarder de plus près l’offre d’outils informatiques.

En matière d’outils, l’offre est très grande. Il y a des outils spécialisés qui ne font qu’une ou deux choses, et il y a les packages complets qui essayent de (presque) tout faire. Certains sont gratuits, d’autres assez chers, mais le prix que vous acceptez de mettre dépend bien sûr de votre budget et de votre utilisation.

Comme je n’ai pas encore énormément de travail en tant que traducteur, je ne peux pas encore justifier l’achat d’un des outils bon et payant. Alors j’ai décidé d’essayer un des outils gratuits, histoire de voir sans trop de frais comment tout ça fonctionne. Similis est un logiciel gratuit qui comprend la plupart des fonctions indispensables – gestion des mémoires de traduction et de lexiques, alignement, fonctionnement avec des fichiers Word et Open-Office – mais dans la mesure où il était payant avant et est devenu gratuit, j’imagine qu’il n’y aura plus de développement et que le support gratuit n’existe pas. Par contre il y a un manuel très complet et un forum d’utilisateurs.

Je l’ai essayé pendant quelques semaines sur des petits projets, des fichiers Word de 2 à 20 pages, avec et sans graphiques. La version seule téléchargée est bridée, il faut obtenir une licence (gratuite) afin d’utiliser toutes les fonctions. Il y a un dictionnaire interne pour certaines langues mais il ne m’a pas vraiment servi, il n’y avait pas de traductions pour tous les termes et ceux proposées n’étaient pas toujours pertinentes, du moins dans mon domaine (électronique, informatique). Dans les fichiers avec images incorporées, les images n’étaient pas toujours visibles (dans l’environnement de traduction), donc il a fallu avoir le document d’origine ouvert à côté. Par contre, dans le document final elles sont correctement insérées et à leur place. Les boîtes de texte dans les graphiques word n’étaient pas accessibles, il a fallu les traduire a posteriori. Après avoir fini la traduction, il est possible de demander au logiciel de faire un alignement automatique, après quoi le résultat peut et devrait être édité. Dans cette étape, les phrases et leur traductions sont appairées et mémorisées afin qu’elles puissent servir pour une traduction future.

Il est difficile à dire si les traductions ainsi réalisées ont été plus rapides ou meilleures, car il y a toujours un temps d’apprentissage avec des outils aussi complexes, mais j’ai pu appréhender la démarche générale ainsi que les mécanismes. J’espère également que les mémoires de traduction et lexiques générés – exportés sous forme csv – pourront servir un jour avec d’autres outils. En tout cas, c’est un domaine nouveau, intéressant et en pleine expansion et je vais tâcher de suivre les développements.

Posted in Traduction | Tagged , , | Leave a comment

Traducteur automatique ?

Aujourd’hui je n’utilise pas d’outils de traduction automatique (TAO). Ils ont leur place et peuvent servir, car il y a un volume ahurissant de textes qui peuvent et doivent être traduits, mais faire du volume ne m’intéresse pas personnellement. Je préfère un travail plus soigné dans un domaine spécialisé où chaque mot compte.

J’évolue depuis toujours dans trois langues. J’aime réfléchir sur les mots, les phrases, les tournures : j’aime traduire – sinon pourquoi le faire. S’il s’agit parfois d’aller plus vite, mon métier d’informaticien me fournit quelques outils qui m’aident dans ce but.

Posted in Traduction | Leave a comment

Scrum workshop

Early December I attended a 3-day training workshop introducing and explaining Agile Methods, more specifically Scrum, as applied, mainly, to Software Development. Agile Methods are based on principles and practices. Scrum is one of several agile methodologies and seems to be becoming one of the most popular. I discovered that as a software developer I had already been using some of the principles and methods of agile development over the years, which after all is both logical and reassuring, given that these methods are more or less common-sense solutions to common problems encountered in software projects. These methods apply best to small teams, but what interested me particularly was to find out if the methods could be applied to areas other than software development – the answer is yes – and if you could use it on your own, which is my case at present – the answer is also yes – and in both cases adaptations obviously need to be made, which is entirely coherent with the agile philosophy – adapting and responding to change.

Posted in Computing | Tagged , , | Leave a comment

Une bonne traduction

On entend dire qu’ ” Une bonne traduction coûte cher. Une mauvaise traduction coûte très cher !” . Oui, bien sûr, parce qu’une mauvaise traduction souvent ne vaut rien et qu’il faudra la refaire. Donc, perte d’argent et perte de temps. Une mauvaise traduction peut même avoir des conséquences néfastes, par exemple quand il s’agit de documents techniques, d’appels d’offres etc.

Autre point clé, une bonne traduction n’est pas toujours simple, ni rapide. Souvent, dernier maillon dans une longue chaîne d’événements, elle est sous-considérée et mal-évaluée ; on lui alloue un budget et un délai insuffisants. Une bonne traduction nécessite une phase de préparation préalable, si possible un dialogue avec l’auteur ou avec le donneur d’ordre pendant la phase de traduction elle-même, et une relecture soignée ensuite : tout cela prend du temps.

Posted in Traduction | Leave a comment

French or English, Français ou Anglais

If you’re bilingual, and you want to target audiences of both languages, which language to choose for your blog/website ? Not an easy question to answer ! So to gain time and keep things simple initially, the blog will be mainly in English and the other pages will contain both French and English sections. Later on this may be modified/improved.

Posted in Translation | Leave a comment